l’abondance cosmétique

Pour soutenir la consommation, la mise à disposition de l’offre de produits de beauté suit de plus en plus le consommateur dans ses déplacements. Au fil de la journée, celui-ci peut se fournir un peu partout. Dans le métro, il a découvert les distributeurs automatiques des parfums CK One Calvin Klein avec Sephora. Dans les gares, il entre facilement chez Douglas ou Sephora, deux enseignes très présentes dans ces lieux de flux. Dans sa salle de gym, il peut acheter du maquillage dans les corners Elite Beauty Express. Dans les grands centres commerciaux, des kiosques sont à sa disposition pour un achat rapide, à l’image de ce que va proposer, dès juin, la marque-enseigne de produits ethniques Colorii dans les galeries marchandes importantes. Même quand il fait du shopping mode, notre acheteur trouve des produits de beauté. H&M, le géant mondial du textile, vend désormais des produits de soin pour le corps estampillés bio. Sans parler d’internet et de la multiplication des sites de vente. Suivre le consommateur dans ses déplacements est donc un phénomène grandissant dans notre univers. L’alimentaire l’a déjà fait en misant sur le développement du circuit “hors domicile”, conduisant à une abondance alimentaire. Serons-nous bientôt dans l’abondance cosmétique ? En attendant, je vous invite à nous retrouver sur notre page Facebook.

Facebook
Twitter