initiative : Une conseillère lance sa marque

À force de côtoyer les clientes de la parfumerie où elle travaille et d’écouter leurs demandes, Fatima Ben Ahmed a décidé de monter sa propre société : Sensation Bio.

“J’ai toujours aimé l’univers de la beauté et, très tôt, j’ai eu envie d’avoir mes propres produits”, confie Fatima Ben Ahmed. Cette conseillère au Sephora des Champs-Élysées, à Paris, travaille à mi-temps pour développer sa marque, Sensation Bio, qu’elle a créée en 2003. “Je voulais une gamme simple, avec des ingrédients connus”, explique-t-elle. Elle contacte alors plusieurs laboratoires puis décide de travailler avec Bioarome pour la conception des produits, labellisés Nature & Progrès.

Sept références voient le jour en 2006, quatre pour le visage et trois pour le corps. “Je ne veux pas être dans la surenchère : la ligne permet d’embellir, de soigner, d’hydrater et de réparer, avec simplicité”, détaille Fatima Ben Ahmed. Côté ingrédients, elle mise surtout sur le beurre de karité, les huiles d’onagre ou de bourrache, la camomille ou le millepertuis, “un formidable antirides”, tout en portant une attention particulière aux textures et au parfum.

Conseiller et surtout, écouter

La création de Sensation Bio marque un tournant dans la carrière de celle qui fut d’abord secrétaire médicale puis esthéticienne pendant quinze ans, avant de travailler dans le réseau de LVMH et de devenir formatrice sur les griffes exclusives. Des postes qui lui donnent le goût du contact humain et l’envie d’oeuvrer pour le bien-être des femmes. Spécialisée dans le soin, elle conseille les clientes et, surtout, les écoute. “C’est comme ça que j’ai établi mon cahier des charges”, raconte la jeune femme de 42 ans. Les années d’expérience lui apportent “une bonne connaissance des produits et des actifs”, mais son intérêt pour la cosmétique remonte à l’enfance. Tunisienne d’origine, elle se souvient de sa grand-mère qui ne jurait que par les recettes de beauté traditionnelles et les ingrédients naturels.

Disponibles sur le site internet de Sensation Bio, les produits sont aujourd’hui encore en quête d’un distributeur. Fatima Ben Ahmed vise les parfumeries, à l’image de celle où elle travaille toujours : “Je ne veux pas entrer dans des magasins bio généralistes, je les trouve trop alimentaires, explique-t-elle. Je préférerais atteindre des consommatrices de marques de luxe qui ont envie d’un soin naturel. J’ai présenté Sensation Bio au Comité Sourcing de Sephora, mais la gamme n’a pas été retenue cette année.” De nouveaux projets sont à l’étude, comme une ligne pour bébés ou un gel hydro-alcoolique. En attendant, Fatima Ben Ahmed se concentre sur ses deux métiers : conseillère et entrepreneur.

Facebook
Twitter