Distribution : monoprix relooke la beauté

Pascale Cartier, directrice parfumerie de Monoprix : «Nous allons revoir notre rayon hygiènebeauté dans l’univers des PGC pour tendre vers une meilleure cohérence de l’ensemble».

“Les nouveaux concepts représentent la priorité absolue”, martèle Pascale Cartier, directrice parfumerie de Monoprix. Le nouveau rayon maquillage du magasin des Ternes, à Paris 17e, vient d’être finalisé : l’espace (+3,9% en non comparable en valeur) troque le rose girly pour le blanc ponctué de touches noires. Des écrans plasma installés dans des bergeries diffusent des films pédagogiques sur le maquillage. Miss Helen devient un pilier de ce rayon, en déploiement dans au moins une trentaine de points de vente.

Autre chantier du distributeur, la parapharmacie, avec la volonté de sortir des codes propres au circuit. Exit donc le blanc et le vert. Les teintes de l’enseigne, gris et corail, seront désormais déclinées dans les 102 para des 285 magasins “Citymarchés”. Les nouveautés sont signalées en rayon par des modules en plexi colorés, de même que “la sélection du pharmacien”. “Une façon de réaffirmer que l’espace est animé par un diplômé en pharmacie”, ajoute Pascale Cartier. La première parapharmacie à avoir été ainsi aménagée est celle des Ternes. La prochaine sera implantée dans le nouveau point de vente du Cnit, à La Défense. Le rayon PGC (Produits de grande consommation) va lui aussi être revu pour tendre vers une valorisation homogène des deux univers que sont la beauté et l’hygiène. La première étape sera la refonte des linéaires d’hygiène à partir de fin mai dans les magasins de Saint-Augustin, à Paris, et Marseille-Rond Point.

Facebook
Twitter