RÉSULTATS : douglas Holding démarre timidement l’exercice 2010

Dans un contexte économique difficile, le chiffre d’affaires de Douglas Holding a progressé de 2,3% pour atteindre 3,2 milliards d’euros lors de son dernier exercice fiscal, du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2009. Dans le même temps, ses profits ont chuté de 35% pour tomber à 62,8 millions d’euros (M€). Le groupe allemand a par ailleurs fermé 70 points de vente, dont 32 parfumeries qui ne généraient pas de trésorerie. Cela a constitué une charge de 23,7 M€ et a amputé les profits d’environ 10 M€.

Un CA France en recul

La branche Douglas Parfumeries a contribué à hauteur de 1,85 milliard sur les ventes, soit une amélioration de 1,7%, avec une bonne performance sur le marché allemand. Mais ce sont les ouvertures qui ont permis d’afficher une progression hors de ses frontières car, à périmètre constant, le volume de ventes s’est réduit de 1,6% dans un marché baissier. En France (hors Monaco), le chiffre d’affaires de Douglas a reculé de 2,7% à 133 M€.

Douglas Holding vise une croissance comprise entre 0 et 2% du chiffre d’affaires au cours de l’exercice 2009/2010 et un bénéfice avant impôt compris entre 120 et 130 M€ (contre 127,6 M€). Au premier trimestre, les ventes ont atteint 1,3 milliard d’euros, à +0,7%, mais affichent un recul de 0,6% à périmètre constant, dont -2% pour l’activité Parfumeries.

Compte tenu de son faible niveau d’endettement et de sa capacité à générer de la trésorerie, le groupe prévoit d’investir 120 M€ durant l’exercice, principalement pour renforcer ses positions sur le marché de la parfumerie. Une quarantaine d’ouvertures sont programmées en Europe, où Douglas détient 12% de part de marché.

Facebook
Twitter