PORTRAIT : vincent Warnery

Vincent Warnery

Au sein du groupe L’Oréal, il a pris, depuis le 1er mars, la direction générale France de la division Cosmétique active.

Votre premier job dans la beauté ?

V. W. : Chef de groupe chez L’Oréal, sur la marque Garnier, en charge, notamment, du lancement des capillaires Fructis en France.

Comment êtes-vous arrivé à votre poste actuel ?

V. W. : Après avoir travaillé près de vingt ans sur les produits grande consommation en Europe, en Amérique du Sud et au Japon, j’ai éprouvé le désir de découvrir une autre distribution et d’autres challenges marketing et commerciaux.

Votre meilleur souvenir professionnel ?

V. W. : L’ascension du Fuji Yama de nuit avec mon équipe commerciale japonaise après un lancement particulièrement réussi.

Vos objectifs à court et moyen termes ?

V. W. : Confirmer la division Cosmétique active de L’Oréal, forte de ses six marques, comme le partenaire privilégié et le plus dynamique de la pharmacie française.

Si vous changiez de métier, que feriez-vous ?

V. W. : Je serais maire d’une ville moyenne. C’est le mandat politique le plus concret, où l’on peut le plus influer sur la vie quotidienne de ses concitoyens. Et faute de résultats, la sanction tombe six ans après !

Facebook
Twitter