MARCHÉ : henkel porté par le soin et la douche

Agnès Thée, Henkel France : «Sur un marché morose, nous avons vu une reprise se dessiner vers le mois de septembre, notamment sur l’hygiène.»

L’hygiène et le soin ont permis au groupe allemand de sauver la mise en 2009. En soin, Diadermine a progressé de 0,9 point (pour une part de marché valeur de 15,2%(1)). « Nous consolidons ainsi notre place de marque nationale numéro 2 en volume », se réjouit Agnès Thée, directrice marketing et communication France. La marque s’est appuyée sur deux axes : l’innovation avec Dr Caspari, seule doctor brand en GMS qui atteint ses objectifs (3% de part de marché en valeur) et l’animation de sa gamme pilier, Lift, première ligne de soins anti-âge en volume sur le circuit.

L’autre segment dynamique, l’hygiène, a été stimulé par « une arrière-saison chaude et un effet grippe A », explique Agnès Thée. Fa et Le Chat en profitent. Le premier signe une progression de 0,4 point. Avec une part de marché en valeur de 5,2%, c’est la 4e marque en volume sur la catégorie. Sur le segment des savons liquides, Le Chat tire son épingle du jeu et recrute : « Nous avons pratiquement doublé nos parts de marché valeur et volume avec notre référence antibactérienne au romarin », ajoute la manager. Sur les capillaires, Henkel souffre des mauvais résultats du rayon (-2,9% en valeur et -2,5% en volume(2)) mais garde le cap des nouveautés pour revenir en 2010, notamment sur la coloration, où le groupe a reculé de 1 point en valeur. En plus des innovations, comme une coloration en dix minutes à petit prix sur Saint Algue Palette, Henkel mise sur les égéries avec l’arrivée d’Hélène Segara sur Soyance et de Cindy Crawford pour Essential Color.

(1) Hygiène : chiffres ACNielsen à P13/2009. (2) Capillaires : chiffres à P12 arrêtés début décembre.

Facebook
Twitter