DISTRIBUTION : des distributeurs automatiques Calvin Klein-Sephora

En vogue dans les pays anglo-saxons pour la vente de produits non alimentaires, les distributeurs automatiques ont fait une brève apparition à Paris, lors d’une opération Saint-Valentin Calvin Klein avec Sephora.

Pour la Saint-Valentin, les parfums Calvin Klein sont allés à la rencontre des clients avec une initiative de street-marketing originale en France. Du 7 au 20 février, la marque a installé des distributeurs automatiques de flacons de CK One 15 ml, vendus 10 euros, dans quatre stations de métro parisiennes : La Défense, Charles de Gaulle-étoile, Montparnasse et Miromesnil. L’opération a été menée avec Sephora, enseigne habituée à ce type de machine puisque le groupe en teste aux États-Unis dans les magasins de son partenaire JC Penney (voir CosmétiqueMag n°105, p. 27). On peut néanmoins s’interroger sur la conformité de ce système de vente avec le contrat de distribution sélective Calvin Klein. “La vente en distributeur automatique était une opération éphémère, justifie Marie Sarcey, chef de produits des parfums de la marque. Les machines n’étaient pas implantées sur les quais du métro mais dans des emplacements de 9 à 24 m2 embellis par des stickers au sol et des kakémonos. Par ailleurs, pendant les 14 jours qu’a duré l’événement, des animatrices étaient présentes pour conseiller la fragrance, la faire tester, et remettre à chaque acheteur d’un flacon 15 ml un carton pour retirer un sac en coton Calvin Klein dans une parfumerie Sephora.”

Facebook
Twitter