COMMUNICATION : des salariées en tête de gondole

On connaissait les campagnes de publicité qui mettent en scène des salariés : Bouygues, EDF… Il est plus rare que ceux-ci apparaissent sur les packagings des produits. C’est l’expérience vécue par deux jeunes filles issues des équipes de Givenchy pour le lancement de l’eau de toilette Eaudemoiselle (voir CM n°105, p. 12). L’une d’elles est stagiaire au service de presse, l’autre chef de produit soins. Toutes deux ont été sélectionnées par le service marketing et l’agence de publicité DDB Luxe, à la suite d’un casting en interne (photographe Boris Ovini). Une initiative guidée par “des raisons budgétaires, reconnaît Alain Lorenzo, président des parfums Givenchy. On a la chance d’avoir une population féminine très importante, correspondant à la tranche d’âge et au style de ce parfum.” Les deux stars d’un jour ont été rémunérées au tarif d’un mannequin débutant, sans les exigences d’un agent (liées à la durée d’exploitation des droits, notamment). Si Givenchy n’a pas souhaité faire de cette opération un argument de communication interne ou externe, elle reste un exemple intéressant de mobilisation des équipes autour d’un projet. Fera-t-elle des émules ?

Facebook
Twitter